Pulvérisateur électrostatique à Dos (8 L) – SANOSIL

Dés le départ on m’a collé une étiquette d’audiophile/idiophile.Vous n’êtes pas à l’écoute de l’autre! Je répète qu’au départ j’étais sceptique comme vous tous ici,d’autant plus que je ne comprend pas plus la logique de fonctionnement que vous! Comme tout au(i)diophiles, vous manquez aussi de respect aux compositeurs, arrangeurs, artistes et technicien en dénaturant la reproduction de leur œuvres en colorant le son de tout ces artifices totalement inutile, sans oublier vos fameux amplis à tube qui ont une distorsion des plus catastrophique. Question point d’exclamation,vous n’êtes pas en retrait : 3 ! Si vous n’êtes pas Francis Libre,vous êtes son jumeau! Si un gadget permet de rendre fluide un son dur on en conclut à l’efficacité du gadget. J’ai raccordé les fils sur les tiges filetées (même pas soudés,juste enroulés car je ne croyais pas à l’efficacité de ce que j’étais en train de faire!). Je voulais simplement dire que ,vu les ingrédients en place tout au moins dans celle que j’ai démonté et qui doit être grosso-modo comme la vôtre,il est difficile d’avoir une explication logique,mais il y a tellement de choses qui nous échappent! J’espère que j’aurai la possibilité de vous faire part de mes impressions courant début septembre.

Si mes aigus semblent un chouilla plus agressifs, j’ai récupéré une vraie image stéréo qui semblait étouffée, ainsi qu’une homogénéité dans les médiums. Le placement des enceintes est très important et influe grandement sur la restitution du spectre sonore, en plus de la disposition de la pièce et des ameublement, ça se calcule, se mesure. Utiliser des amplis à tube dans te telle condition est une pure aberration.

On sait donc à quoi s’en tenir aujourd’hui quant aux data constructeurs, plus fiables de nos jours que par un lointain passé. Les valeurs directement accessibles par la mesure, dont les crêtes, sont les tensions et les courants. Les valeurs en jeu, directement accessibles, dans un amplificateur sont les tensions et les courants, qui peuvent être RMS, efficaces, moyens, crêtes, crête à crête… 345. On peut se tromper de bonne foi sans être un abruti, ne m’attribuez pas ce propos. 346. @REGIS : On peut se tromper de bonne foi sans être un abruti, ne m’attribuez pas ce propos. Au moins on ne peux pas lui retirer le fait qu’il démontre à quel point on peux être idiot et totalement crédule à tout ces ersatz de produit audiophile, affabulateur et être totalement borné. Dans un premier temps il ne faut pas confondre rendement et sensibilité, ce sont deux point bien distinct. En en audio pro il existe les limiteurs RMS bien plus efficace que les limiteurs Peak. Plus tout un tas d’expériences d’un esprit curieux.

Ainsi, après application d’un champ électrique sur un matériau isolant, les molécules ou atomes dont il est constitué sont déformés de telle manière que les barycentres des charges positives et négatives qui les composent ne coïncident plus, cette situation se présentant pour certaines molécules même en l’absence d’un champ électrique extérieur (exemple, la molécule d’eau). De plus, si le champ électrique est suffisamment intense, la réaction des charges locales face au champ E est plus complexe et la relation entre P et E pas nécessairement linéaire. Un tel atome ou une telle molécule possède ce que l’on nomme un « moment dipolaire électrique » (induit ou spontané), grandeur qui caractérise à la fois la distance entre ces barycentres et la valeur absolue des charges déplacées. Vous parler d’une expérience qui défie toutes les lois de la science en parlant de phénomène inconnu, sauf que dans ces domaine la science est très complète et n’as aucunes inconnues.

L’utilisation de la 300B est récurrente chez l’audiophile, elle correspond au mythe savamment entretenu autour de ce tube depuis la fin des années soixante dix. Il faudrait en « dépieuter » une (jipihorn,si tu m’entends :-D) pour en connaitre les ingrédients.Il n’est pas certain qu’il y ait un transfo à l’intérieur car ce composant est en général assez cher et il possible de s’en passer dans cette application.J’y verrai bien un condensateur de l’ordre de 100nF,une résistance et 2 LED montées têtes bêches! Une tension RMS appliquée à une résistance donne une puissance tout court, pas une puissance RMS. La norme préconise de faire la moyenne sur la plage de fréquence de l’HP qui donne la sensibilité globale de l’HP ou de l’enceinte. Pour info, et afin d’anticiper tout malentendu ou quiproquo, je suis juste un particulier qui n’a rien à voir avec les profils ayant déjà participé à ce fil.

Qu’est-ce en fait un audiophile? C’est le summum de la connerie audiophile. Alors ne boudez pas votre plaisir à proclamer toute l’éloge nécessaire de la connerie à mon égard. C’est encore moins un générateur de champ électro-cumulatif comme laisse à supposer le temps de charge nécessaire dudit boitier, ce qui est contraire à loi de la force de Lorentz. Premièrement: On jauge la puissance nécessaire à la sonorisation d’un concert par le nombre de personne, on prend en gros 10W par personne. Vous vous trompez de personne, je n’aie jamais dit ça. Vous ne pensez tout de même pas que si j’étais cette personne, je viendrais ici me tirer une balle dans le pied en venant décrire une méthode de fabrication bon marché que tout le monde peut entreprendre! Sérieusement, vous prenez tout ce qui est écrit ici au pied de la lettre ? On est très ouvert d’esprit (enfin je pense pas me tromper pour la plupart des intervenants), mais il faut pas non plus nous prendre pour des débiles mentaux. 309. Ah messieurs, nous avons à faire au plus grand des idiotphile de la terre.

Mon portable est le XX.XX.XX.XX. D’autres modèles ne stipulent pas la méthode utilisé (alors que cela devrais l’être) ou annote que toutes les mesures sont faite selon la norme AES. 1dB sur plusieurs courbe à lissage fréquentiel de 1/6eme d’octave (qui se rapproche plus de la résolution de l’oreille conformément aux modèles cochléaires et aux courbes ERB de Moore). Mais je vous rejoint sur le fait que de nos jours en sonorisation de tel ampli ne sont plus utilisé du fait qu’il ont un rendement des plus désastreux et que les amplis pros (Lab, PKN, Crown, Crest Audio, etc …) sont beaucoup plus performant et moins couteux. Croyez-vous qu’il s’amuse publiquement d’une entreprise, par son produit interposé, gentiment, comme cela, pour la gloire ? J’ai fait pas mal de concert de jazz, notamment avec Michel Jonasz et Manu Katché (pour ne citer qu’eux) et m’intéresse aussi à la sonorisation (je m’en occupe pour mon groupe actuel) et je peux vous garantir qu’on utilisent jamais d’ampli à tube pour sonoriser une façade (les seul qui pourrai y avoir sont des ampli de guitare basse).

Ces hautes fréquences passent entre les mailles de la numérisation. 348. @Hervé B. : Il y avait des amplis de sono à tube de forte puissance, mais ces derniers ne sont plus faisable ou réparable du fait que les lampes utilisés ne sont plus courante voire hors de prix. Merci pour le lien! Auriez-vous un lien à me communiquer? Je ne suis que bien peu de choses là-dedans, je ne fais que dire que c’est une aberration pour les physiciens et les grands noms auxquels vous mènera le lien sur le moteur de recherche du JAES que j’ai donné. Le modèle cité n’étant plus fabriqué, j’ai tenté son successeur le OL02. Je dois dire que, n’ayant pas spécifiquement d’oreille, et étant de plus déficient à 42 ans auditivement du côté gauche,je suis bluffé par le gain supplémentaire: j’ai enfin des graves ! Il m’a dit qui ressentait une augmentation des graves et pire que ça : ça agirait aussi sur sa télé dont les noirs seraient plus noirs maintenant?