Pistolet Pulvérisateur électrostatique – Traduction Anglaise – Linguee

Vous ne connaissez décidément rien à la psycho-acoustique, l’isosonie et les travaux de Fletcher et Munson sur ces derniers. 245. @JM-F : Vous ne connaissez décidément rien à la psycho-acoustique, l’isosonie et les travaux de Fletcher et Munson sur ces derniers. Cerise sur le gâteau histoire de vous faire bondir : en dehors de la puissance (6.25W RMS sous 8 ohms parce qu’il est alimenté avec 23V au lieu de 27V) et vérification de la bande passante ,je n’ai rien mesuré d’autre! 389. « Le RMS est une méthode ce calcul, non une unité, chose que vous confondez (ainsi que vos documents). J’ai donné ce lien simplement parce que la méthode y est décrite,c’est tout! Le neutre est normalement relié à la terre.Quand à la méthode pour repérer le bon sens du branchement ,je suis d’accord qu’il vaut mieux éviter d’y mettre la main et mesurer entre la terre de la prise de courant et la masse de l’appareil aprés que celui-ci a été débranché de toute autre appareil et que sa terre a été déconnectée de sa fiche! Combien d’audiophile mélomane savent à quoi corresponde tout les chiffres et mesures sur la fiche technique?

Je suis certain que son Studer A730 est capable de fabriquer des glaçons en changeant le sens de sa fiche secteur… La répartition H2 et H3 est bien sûr différente. Quand c’est bien dégrossi, le dernier décibel compte. Pour que le lecteur ne s’y perde pas, puis je me permettre de faire observer que j’ai constaté un parallèlisme à épsilon en raw des courbes de réponse entre l’ampli pro transistor et le SE sur la bande 400 à 20000 Hz à 68 dB SPL et 80 dB SPL. « Pourquoi chercher avec un appareil de mesure plutôt qu’à l’oreille?C’est juste pour gagner du temps car on a souvent plusieurs appareils reliés ensembles (par exemple un lecteur de CD,un Tuner,un préampli et un ampli stéréo ou 2 amplis mono)Il faut trouver le bon sens pour chaque appareil et si il faut tester à l’oreille toutes les combinaisons,on n’est pas sorti de l’auberge.

Vous êtes peu être capable de faire des mesures, mais savoir les interpréter est tout autre, c’est un métier qui vous est bien inconnu apparemment. Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet. Je me demande bien dans ce cas pourquoi vous avez attendu mon intervention pour en parler! Maintes études ont démontré que l’oreille n’est pas un instrument de mesure fiable, que beaucoup trop de variante existe suivant les individus (age, acouphène, fatigue, perception, etc.) et que des mesures faites dans les normes avec des appareils viable sont bien plus sur et plus représentatif et réaliste. Les haut-parleurs ne sont pas conçus pour résister à leur PMPO, mais à un pic momentané sans de grave conséquence. Il suffit de savoir choisir les éléments viable (qui ne sont pas pour autant cher) et savoir bien régler sa chaine. Lesquels n’utilisent pas de câble ou d’appareil miraculeux dans les session d’enregistrement sachez le. Comment peut-on juger de la qualité objective d’un système dans ces conditions? 212. Je n’ai (encore) pas les oreilles défoncées à coup de décibel mais j’ai quand même plus confiance dans mon EARTHWORKS M30 que dans celles-ci, ne serait ce que pour équilibrer mon système. J’en avais acquis un auparavant que je n’avais pas gardé assez longtemps aux fins de comparaison puisque c’est la référence.

Le terme n’est péjoratif que pour les sourdingues (dont il y a foison ici)se retranchant derrière leurs appareils de mesures puisque leur oreille n’est pas en mesure se saisir les nuances! 367. FLG: – « @JM-F : Je pense même que c’est Richard CESARI qui se cache derrière ce pseudonyme. Il faut rajouter à cela,le coffret avec la connectique et l’alimentation mais déjà ce qu’il fallait donc 20€ pour tester un montage c’est pas la ruine! Car c’est bien beau d’acheter de telle chose, mais il faut savoir les utiliser. 189. Il est tout aussi idiophile d’acheter un onduleur à 2300 euros qu’un câble secteur à 15000 euros pour alimenter des appareils audio. Le bruit blanc est un bruit aléatoire dont l’énergie est constante à toute les fréquences et le bruit rose en est dérivé par filtrage pour obtenir une énergie constante par octave.A l’écoute le bruit rose est plus sourd que le bruit blanc! Peut-être que par hasard la prise était dans le bon sens avant démontage (on a une probabilité de 1 sur 2),e t qu’ensuite la personne s’est aperçu que c’était moins bon!Cette personne a donc cherché et trouvé le pourquoi de la chose.Dans ce cas votre théorie des contacts nettoyés qui améliorerait l’écoute tombe à l’eau puisqu’on a l’effet inverse!D’autre part les contacts argents sont utilisés justement parce que l’oxyde d’argent est conducteur contrairement à l’oxyde d’autre métaux.

Le seul moyen de vérifier le « sens » du courant et de prendre un voltmètre et de mettre un cordon sur la terre de la prise mural (obligatoire depuis 1997) et de tester les deux orifices. Et si ça vous fait plaisir de dépenser des fortunes dans du câble, allez-y, il n’attend que ça le père Tornior… Je ne connais guère de remède à la platitude sonore du compact sauf peut-être le gros caisson Osh qui évite au son d’être écrasé contre les enceintes et ce manta qui atténue l’aspect « terne » de la reproduction aussi bien que les mystérieuses, autant qu’efficaces, impulsions de bruit rose ou les troublants boîtiers désionisateurs de ma fabrication… C’est bien la raison pour laquelle votre Manta du pauvre ne vaut pas un clou par rapport à l’original et ça justifie l’existence des câbles à 10000 €. Il suffit de voir le video-blog de Jipihorn à ce sujet pour constater que c’est un produit de conception fantasque et de fonctionnement instable.

Si une note est écourtée sur un ampli, vous ne pourrez nier qu’il s’agit d’un phénomène appartenant au domaine temporel et donc objectivement observable. 235. @forr : Si une note est écourtée sur un ampli, vous ne pourrez nier qu’il s’agit d’un phénomène appartenant au domaine temporel et donc objectivement observable. 248. FLG est un cuistre, son arrogance n’a d’égal que son mépris pour les gens de bonne foi. Pour l’audiophile la réalité est grisante, car elle n’est pas simple et il est pourtant si facile de lui échapper sans s’apercevoir qu’on est rattrapé par elle… 211. @forr : Proportionnellement à celui des ingénieurs du son, le nombre de mauvais « audiophiles » est effarant. 228. @FRANCIS LIBRE : L’audiophile aime colorer le son, mais qu’il le dise une bonne fois pour toute! 234. @FRANCIS LIBRE : « Quels sont les amplis à transistors qui font mieux qu’un 300B? 230. @francis LIBRE. Je ne cherche pas à justifier quoique ce soit, me comportant comme un objectiviste, en faisant des mesures qui n’ont pas montrées pour l’instant d’écart gigantesque entre les 2 technologies.

Je n’ai pas besoin (quoique j’ai quelques notions quand-même malgré ce que vous pensez :,l’isosonie est connue depuis des lustres et fait partie des premières choses que l’on apprend quand on s’intéresse à la hi-fi) de connaitre la psycho-acoustique,pour me rendre compte si ça sonne bien ou pas! J’ai écouté l’ampli pro à totors et je n’ai pas été retourné. Je n’ai constaté entre les 2, aucun écart gigantesque, le transistor étant moins bon à 68 dB SPL, 0.24% contre 0.1% de THD. « pourquoi un transistor qui reçoit n fréquence sur sa base ou sa gate intermodule moins que n fréquence sur la grille d’un tube? A condition de ne pas être oscillophobe, il est facile d’obtenir des graphiques amplitude/temps avec des programmes comme Audacity ou encore à l’aide de l’instrument chéri des électroniciens, doté d’un écran et d’une base de… JM-F : Je n’aie dit nulle par que je faisait confiance aveuglément aux mesures, seulement qu’elles confirment les ressentis et que tout ce qui est audible est mesurable.! Quelquefois des choses simples nous échappent parce qu’elles sont trop simples et on n’y pense pas!

Pourquoi ce raisonnement ne s’appliquerait-il pas pour les appareils reliés au secteur ? Il ne faut pas croire que les audiophiles (les vrais)regardent beaucoup ces chiffres.Cela s’adresse plutôt au client lambda,n’ayant pas trop de connaissances dans le domaine et qu’il faut accrocher avec quelque chose de chiffré.On retrouve le même genre d’arguments avec la course au nombre de pixels pour les appareils photos.Le client lambda regarde ce chiffre sans tenir compte de tout le traitement numérique qui va derrière afin de reproduire au mieux le naturel des couleurs,le piqué,la profondeur etc… C’est un sophisme idiophile par excellence: le 300B sans contre-réaction à 1% de disto (précisons: pour quelques centaines de milliwatts et avec une distorsion d’intermodulation transitoire gigantesque) est un argument markéting très efficace car il permet de concevoir un appareil simpliste avec des composants très chers car en même temps cela flatte le snob. 191. « argument idiophile par excellence pour qui ne connait pas les fondamentaux de l’électronique audio. L’audiophile ne s’intéresse pas aux fondamentaux soit par manque de connaissances, soit parce qu’il pense que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles (le bisounours), soit par fétichisme.